Danièle Henkel montre ses paillettes

Entrevue

Faîtes briller votre potentiel

Faîtes briller votre potentiel

Obtenez maintenant le livre stratégique pour augmenter votre confiance et réussir tout ce que vous entreprenez sans vous soucier de ce que les autres vont penser.

J’ai récemment eu l’immense chance de rencontrer, une femme d’affaires aguerrie, maintenant personnalité publique, maman de 4, grand-maman de 6, l’ex-dragonne, madame Danièle Henkel.

Être une entrepreneure endurcie ne s’apprend pas en criant « PAILLETTES » et ça Danièle Henkel l’a très bien compris. Les longues semaines de travail, les sacrifices et la conciliation travail-famille sont des enjeux majeurs dans la vie de dirigeants d’entreprise, mais le plus important c’est la PASSION !

Dans cette entrevue Danièle Henkel nous éclaire sur sa façon de voir la femme et son implication dans le monde des affaires, ses ambitions et ses désirs.

Sans plus attendre, je vous invite à découvrir le petit tête-à-tête que j’ai partagé avec cette femme exceptionnelle.

Comment avez-vous développé votre ambition en tant que femme ? 

Depuis toute jeune j’ai eu à prendre ma place en tant que jeune femme. Pour de multiples raisons, sans nécessairement que ce soit vis-à-vis des hommes ou des garçons.

L’ambition vient de la place qu’on veut prendre dans notre environnement. Ça se traduit avec des phrases simples : je veux être et je veux devenir. L’ambition n’est pas l’idée de tout vouloir, mais vouloir atteindre ce qui nous définit et aller vers nos rêves de façon proactive.

Je pense que nous sommes trop dans le « faire », je dois faire ci, je dois faire ça et nous ne prenons plus le temps de réfléchir, de prendre un recul. Nous sommes toujours essoufflés, et nous ne prenons pas le temps d’être.

À 62 ans, je dis tout les jours qu’on a tout le temps que la vie aura à nous accordé. Lorsqu’on se sent stressé et angoissé, il faut ralentir et simplement prendre le temps.

Comment enlever de notre tête qu’en tant que femme nous avons, encore aujourd’hui, de la difficulté à s’associer au monde des affaires ? 

Il faut se rappeler que la femme a été, depuis toujours, la gestionnaire de l’argent que l’homme ramenait à la maison. Elle n’avait aucune difficulté par exemple à mettre de l’argent de côté. Il ne faut jamais oublier qu’une femme connaît la valeur de l’argent et sait comment la gérer.

Il faut revenir donc à la base et se poser la question : « Je veux quoi ? Combien j’ai besoin pour réussir ? ». À partir de là, je vais gérer mon budget, je vais gérer mon temps et j’en suis capable depuis la nuit des temps !

Je ne pense pas que l’argent en tant que tel est une problématique spécifique à la femme uniquement, mais à notre culture et notre société en générale qu’on soit un homme ou une femme. La religion nous a enseigné que faire de l’argent est satanique. Cette éducation a laissé des traces encore présentes aujourd’hui dans notre société.

D’ailleurs je trouve que nous ne sommes pas prônés à encourager nos entreprises locales. Alors que c’est grâce à l’encouragement de notre économie, de nos entrepreneures et entrepreneurs que nous allons rayonner à l’étranger.

On ne peut pas tout changer tout seul mais en étant unis tous ensemble, avec des choix conscients, nous pouvons améliorer notre économie et prospérer.

Oui ça coûte un peu plus cher à l’achat, mais est-ce qu’on prend le temps de faire les calculs réellement ? Je ne pense pas…

Quels sacrifices avez-vous fait pour vous rendre où vous êtes ?

Rien n’arrive gratuitement, il faut mettre le temps et les efforts nécessaires pour atteindre le succès.

Plusieurs entrepreneur(e)s exceptionnel(le)s que je connais travaillent 80,90 et même 100 heures par semaine sans compter les sacrifices qui vienne avec.

Ils ne le font pas pour l’argent, ils le font parce qu’ils sont passionnés de ce qu’ils font. Et tant mieux si l’argent vient par la suite.

Cet argent circule, il sort des mains de l’entreprise et retourne dans la société via les taxes, en créant des emplois
C’est ça qui nous encourage à redoubler d’efforts, on créer des parcs, on créer des écoles, on créer de la culture grâce aux entreprises. Nous créons de la richesse. Il faut aller au delà des apparences.

Ma mère disait toujours : « tu sais, tout ce qui brille n’est pas or » et c’est la vérité. On a tendance à juger trop rapidement. Avant de porter un jugement, va vérifier, va confirmer par toi même l’information.

Est-il difficile pour une entrepreneure d’équilibrer les deux sphères travail et famille ? 

Il y aura définitivement des déséquilibres dans la vie en générale, mais il faut se poser la question suivante : Qu’est-ce l’équilibre ?

La conciliation travail famille est propre à chaque foyer.

Un couple doit apprendre à se parler. Et nous le faisons plus…

Il faut parler de nos rêves, de nos inquiétudes, de nos passions et de nos regrets. Plus nous communiquerons dans notre couple, plus il sera facile de déterminer nos limites et nos souhaits.

Qui fait quoi ? Quand ? Pourquoi ? La conciliation dans un couple implique que nous devons porter une charge chacun notre tour, je ne pense pas qu’un équilibre parfait existe. Je ne crois pas au parfait, être imparfait est souvent notre force.

En quoi Danièle Henkel, êtes-vous une paillette ?

Dans mes folies, dans ma façon de m’exprimer, de marcher et de m’habiller. C’est quand on prend conscience qu’on est unique qu’on brille.

Il faut briller à sa façon parce que nous avons qu’une seule vie à nous et il faut la vivre pleinement.

Merci Danièle Henkel !

J’avais tellement hâte de rencontrer madame Henkel parce que j’admire son authenticité et sa façon d’être, comme elle nous l’a démontré dans l’entrevue. J’espère que vous avez apprécié notre échange. Si c’est le cas pensez à aimer la vidéo et à la partager avec votre entourage.

Quand je serai grande, je veux être comme Danièle Henkel, mais à MA façon 😉

www.Danielehenkel.com

Share This